Historique

 

                                                                                   

Depuis 5 générations notre famille produit du vin sur la commune de Cournonterral, cet historique est une immersion dans notre famille et notre passion afin de vous présenter ces différentes générations avec leur particularités et leurs  " faits marquants ".


Chacun des membres de cette famille a  apporté sa pierre à l'édifice, sa personnalité, son travail, ses idées, son engagement à sa manière et suivant les règles de son temps ...


 

                                                             



 AUGUSTE : LE MILITAIRE



Nous n'avons pas beaucoup de données sur Auguste, seul le fait qu'il fut militaire puis vigneron, à cette époque quelques hectares suffisaient et Auguste est resté un petit producteur.

                                                                            

 


FERNAND : LE TROUBADOUR



Il commence à travailler à la vigne en tant que régisseur d'une grosse famille du village.

Il s'occupe des vignes que son père lui avait léguées puis à son mariage avec Jeanne Guilhaumon il augmente considérablement  la superficie de son exploitation.

C'était avant tout un bon vivant, toujours apprécié pour sa bonne humeur,son humour et ses chansons.

Il laissera d'ailleurs à COURNONTERRAL son village des chansons en occitan (La bicyclette, Les 4 saisons...) qui sont toujours chantées pour le carnaval.

 

                                                                           



MAURICE : LE POLITIQUE



Il réealise ses études primaires avec facilité et part pour Paulhan commencer ses études secondaire qu'il ne finira pas, il contactera son père il lui dira 

" Si vous venez pas me chercher je rentre à pied et je vous le dit, il faudra vous y faire, je serais paysan " MAURICE ROBERT

Il rentre au village prend des vignes en fermage et travaille pour son oncle BASTIDE à la vigne.

 

 

                                                                                             

 

    

Après la guerre, il a trente ans on le sollicite pour recréer la caisse locale du crédit agricole et il participe très activement à la création de la cave coopérative de COURNONTERRAL qu'il quittera quelques années plus  tard avec perte et fracas pour se remettre en cave particulière.


" Mon père c'est un caractère c'est le moins que l'on puisse dire "  FRANCK ROBERT


A la quarantaine, il devint régisseur du domaine de LAMOUROUX  (20 Ha de vignes, 400 Ha de garrigues, 2 bergeries) en plus de ses vignes.

Dix ans plus tard il devient maire de la commune pour deux mandats durant lesquels il réalise de nombreux chantiers et ses visions ont permis de faire rentrer COURNONTERRAL dans la modernité plus rapidement.

Il finira, après la mort de sa femme, dans le mazet des Hortz, à écrire, une des plus grande passion de sa vie, des romans, poèmes ....

 

                                                                                   



FRANCK : LE TERRIEN



C'est à 14 ans qu'il commence à travailler à la vigne, après son service militaire, il suit le chemin tout tracé par ses aïeux il devient producteur.

C'est à l'age de 35 ans que Maurice laisse les rênes à Franck qui peut faire évoluer l'exploitation à son idée.

C'est la période où l'on vignifira  le plus de vin dans l'histoire de notre famille, l'exploitation atteint jusqu'à 30 Ha de vignes.

Il est aussi très présent pour l'installation de Dominique, c'est avec Maurice qu'ils orientent son vignoble vers le lieu dit  la BRUYERE,

 lui a toujours fait du vin de masse mais comprend que cette époque est révolue, que les nouveaux pays producteur font baisser les cours du vrac.

 

 

 

Cela tombe bien car Dominique qui est en train de passer un BTS viticulture oenologie en Bourgogne ne veut pas faire que du vin en vrac il veut pour la première fois faire du vin en bouteille ...

" Si tu veux faire du bon vin en bouteille achète des terres à la Bruyère c'est le meilleur terroir du village " MAURICE ROBERT 





DOMINIQUE : LE DIPLOMATE



Lorsque mon grand père a appris que je voulais faire du vin il a pleuré et m'a dit :

" Tu feras du bon et tu as tout ce qu'il faut pour le vendre c'est ca qui sera le plus difficlle dans les années à venir " MAURICE ROBERT

 " encore une fois, papé, tu avais raison ... " DOMINIQUE ROBERT